Témoignages

Les utilisateurs témoignent...

Alimentation des bovins : retours d’utilisateurs du nourrisseur fibres sèches JBSF3030.
Cliquez ici pour plus d’information.


Je suis depuis longtemps un ardent partisan de l’alimentation par mélange sec fibreux. Avec cette technique, je valorise pleinement la production de l’exploitation tout en limitant les intrants. Les économies réalisées sont très significatives et j’obtiens d’excellents résultats dans mon élevage. Mon seul soucis était la distribution : fastidieuse à l’étable et compliquée à l’herbe, faute de matériel vraiment adapté. Déjà utilisateur de matériel Satene, j’ai travaillé avec leur bureau d’études pour développer ce nourrisseur « spécial fibres » et le résultat est exactement ce qu’il me fallait. La trémie soudée est bien étanche, je peux la remplir directement avec la mélangeuse et l’aliment descend bien dans l’auge. J’ai compté environ 12 jours d’autonomie pour un lots de 30 broutards.
M. Mathieu Chezeau, éleveur sélectionneur de bovins Charolais à NOUZIERS (23)
J’étudie de près les rations d’aliment et je les produis avec l’aide d’un nutritionniste. Ainsi, je maîtrise complètement ce maillon essentiel et c’est un plus face aux acheteurs. J’étais équipé d’un nourrisseur de fabrication artisanale mais mon mélange descendait mal dans l’auge, je devais intervenir tous les jours. J’ai alors contacté le fabricant Satene. Après plusieurs échanges avec leur technicien, j’ai pu essayer un prototype qui m’a satisfait pleinement. Le nourrisseur est bien dimensionné, je le rempli facilement au godet avant de le porter sur la fourche jusque dans la parcelle. L’hiver je l’utilise en stabulation, le long des barrières. Je distribue la ration journalière avec l’ensilage sans entrer dans le parc et je n’ai plus besoin de repousser l’aliment le soir. C’est toujours du temps de gagné.
M. Gilles Augros, éleveur engraisseur de bovins Charolais à ST-CHRISTOPHE EN B. (36)
J’ai découvert le nourrisseur fibres JBSF 3030 au travers d’un article paru dans une revue professionnelle au moment de son lancement au Space 2010. J’en ai acheté deux sans parc que j’utilise aussi bien sur des jeunes que des vaches. Je remplis les trémies au godet avec un mélange de composition variable incluant de la paille. Après quelques semaines d’utilisation, je trouvais que l’auge n’était pas assez bien protégée des intempéries. J’ai contacté Satene qui m’a fabriqué deux avant-toits parfaitement adaptés au nourrisseur, et depuis c’est parfait. À l’occasion du Space et du Sommet 2011, j’ai d’ailleurs tenu à féliciter personnellement les (très sympathiques) techniciens de chez Satene car après un an d’utilisation, mes nourrisseurs m’apportent toute satisfaction. J’estime que quand le travail est bien fait, il faut le dire aussi !
M. Jean Marty, pratique l’élevage et le commerce de bovins à ST-GERMAIN-DES-PRÉS (24)
Cela fait près de 12 ans que je nourris mes animaux avec une ration mélangée. Au détour d’un article dans Réussir Bovin Viande, j’ai enfin trouvé le nourrisseur qu’il me fallait ! Ne connaissant pas bien le fabricant, j’ai commandé un modèle sans parc pour me faire une idée. Et je peux dire que je ne suis pas déçu, au contraire. La fabrication est soignée, c’est vraiment costaud. Avant je distribuais mon mélange fibreux dans des auges. Maintenant je remplis la trémie du nourrisseur au godet. Sa grande capacité et son auge de 3 m de large sont parfaitement adaptées. Je prévois de racheter bientôt un second et un troisième, avec parc cette fois, pour les jeunes en pâture.
M. Émile Schweitzer, éleveur de bovins laitiers et allaitants à VIEUX-FERRETTE (68)
M. Pellenard est un utilisateur récent. Convaincu depuis longtemps du succès de ce type d’alimentation, il a fait l’acquisition d’un nourrisseur JBSF 3030 fin 2011. Lors d’une démonstration de mélangeuses ayant eu lieu dans son exploitation, il a pu le tester pleinement. Il le remplit avec un godet grand volume correspondant à la moitié de la capacité de la trémie M. Pellenard est parfaitement satisfait de son nourrisseur et le recommande régulièrement autour de lui.
M. Rolland Pellenard, éleveur de bovins à ST-OUEN-SUR-GARTEMPE (87)
M. Chevalier achète son aliment sous forme de botte, qu’il coupe en deux. Il décompresse le mélange et l’introduit manuellement dans la trémie du nourrisseur. C’est d’ailleurs son fournisseur d’aliment qui lui a recommandé le JBSF 3030. M. Chevalier apprécie le temps considérable que lui fait gagner ce nourrisseur. Il souhaiterais que les pieds soient plus hauts. Un projet de rehausses lui sera proposé prochainement par le bureau d’étude Satene.
M. Pascal Chevalier, éleveur de bovins viande à LA CLAYETTE (71)